La période de Noël est souvent l’occasion d’avoir quelques jolies surprises dans ses souliers lorsque l’on est amateur de train. Cette année n’a pas dérogé à la règle et je me suis retrouvé avec de beaux cadeaux devant moi.

DSC06246

Mon côté modéliste en SM32 a été comblé avec une jolie voiture pour ouvriers ardoisiers du Ffestiniog Railway. Ce modèle en kit est conçu par l’artisan anglais Brandbright qui est un grand spécialist du 1/19ème en voie étroite. La boite se compose d’éléments découpés au laser tout en bois et de quatre boites d’essieux en métal blanc. Pour compléter il ajouter deux essieux avec roues à rayon de chez Tenmille. Je choisirai plus tard le type d’attelage que je vais utiliser sur ce modèle. A première vue ce kit est très bien conçu donc il devrait y avoir quelques heures de plaisir pour le montage de cette voiture.

DSC06255

Autre petite chose sympathique sous le sapin mais cette fois en HOe. L’un des premiers modèles construits intégralement par mon père au début des années 70. Il s’agit de la locomotive Blanc-Misseron immatriculée au Tramway de Pithiviers à Toury « 3-5 ». Cette locomotive a tout de suite été prendre place sur le réseau HOe de « Pithiviers Musée » et a ainsi retrouvé son « biotop ». Elle a besoin d’un petit nettoyage mais elle devrait être opérationnelle d’ici quelques temps.

DSC06256

Pour terminer une autre loco est arrivée en le même jour à « Pithiviers Musée » et construite elle aussi dans les années 70 par mon paternel. Cette 020T Schneider n’est pas proprement dit un modèle à l’échelle de celle préservée de nos jours dans le vrai musée, mais une évocation très « oversize » de celle-ci. Le châssis est un Jouef prélevé sur une loco « Steatite » avec un moteur de voiture TCR. L’engin fonctionne souplement mais il ne faut pas trop «ouvrir le régulateur»! Son échelle est proche du 1/60è mais comme  il a existé en réalité des locomotives à vapeur chez Schneider au design identique à celle de Pithiviers et ceci à différents écartements à voie étroite, on peut toujours faire jouer son imagination, c’est bien là l’essentiel.

A bientôt !