Nous voici donc de nouveau sur la route après notre safari du matin entre Chama et la Cumbres Pass. Sur le chemin vers Antonito, nous rencontrons de nombreux troupeaux accompagnés de véritables "cow-boys" à cheval (parfois des femmes d'origines indiennes) Vers le milieu de la journée, nous faisons une halte au terminus du Cumbres & Toltec Scenic Railroad à Antonito. Comme d'habitude les appareils photos crépitent. Et nous en profitons aussi pour faire quelques achats à la boutique du réseau. Puis, nous nous restaurons dans un petit café situé juste à côté de la gare. 

Numériser 5

En gare d'Antonito, vous pouvez encore observer quelques vestiges de la voie normale en provenance d'Alamosa. D'ailleurs la section Antonito-Alamosa était équipée des deux écartements: voie normale et voie de trois pieds. (Septembre 1998. Cliché B.D.)

Numériser 6

Les installations du Cumbres & Toltec Scenic Railroad à Antonito. On trouve ici un atelier de maintenance qui apparemment est dédié au matériel remorqué. L'endroit est très vaste et on se rend bien compte de ce que pouvait être cette gare lorsque la voie normale était encore présente. (Septembre 1988. Cliché B.D.)

Ensuite, en route vers Alamosa. Cette bourgade fut un haut lieu ferroviaire dans les temps anciens. La voie normale et la voie étroite du D&RGW se rejoignaient ici. Un détour vers la gare s'impose. Au loin, nous apercevons cinq locomotives diesels alignées au soleil. Elles sont toutes dans des livrées de différentes compagnies. L'ambiance désertique le long de la route, la musique Country et la chaleur ambiante ont endormi certains des copains dans la voiture. Mais la vue de ces diesels va définitivement les réveiller!

Numériser 8

En gare d'Alamosa nous trouvons ces cinq locomotives diesels. Quatre compagnies différentes sont représentées: "Southern Pacific, Rio Grande, Cotton Belt et de nouveau le Rio Grande". (Septembre 1998. Cliché B.D.)

Numériser 7

Le bâtiment de la gare d'Alamosa au look bien particulier dont les quais semblent bien désert de nos jours. Mais depuis 2006, cet endroit est le point de départ d'un chemin de fer touristique à vapeur: le Rio Grande Scenic Railroad.(Septembre 1998. Cliché B.D.)

Numériser 10

Un peu plus loin sur les voies de service nous remarquons ces véhicules dédiés à l'entretien de la plateforme et de la voie. (Septembre 1998. Cliché B.D.)

Numériser 9

Au moment de repartir d'Alamosa nous tombons nez à nez sur ces diesels en livrée "Warbonnet" du Santa Fé. Le passage de ces engins met en transe l'un des copains qui est un fan absolu de cette compagnie! (Septembre 1998. Cliché B.D.)

L'autre image qui me reste de ce transfert vers Colorado Springs se situe peu après Pueblo. Nous longeons la voie ferrée à bonne distance. Lorsque nous apercevons un train transportant des éléments d'avion! Mais je n'ai pas le temps de dégainer l'appareil photos. Mais c'est là où je me rends compte que tout est énorme dans ce pays! 

Nous arrivons à Colorado Springs vers 18H30 et nous prenons nos quartiers à l'hôtel "Sheraton" avant de prendre la direction de la "Narrow Gauge Convention" pour nous faire enregister juste dans les temps. Nous y resterons jusqu'à 22H30. Je garde une impression bizarre de ces trois jours et demi de convention. C'est l'équivalent d' "Expométrique" de la grande époque mais avec beaucoup plus de commerçants. Côtés présentations de réseaux miniatures amateurs, nous n'avons pas de complexes à avoir. Le niveau n'est pas très bon. Par contre tous les modèles ou dioramas présentés aux différents concours sont extraordinaires! Les horaires quant à eux sont un peu spéciaux. La convention ouvre le soir vers 19H30 pour fermée à 22H30. Il y a même une session le matin où l'expo est ouverte vers 8h pour fermée il me semble en milieu de matinée. Le reste de la journée jusqu'à l'ouverture du soir est consacré aux visites.

A bientôt pour le dernier volet....