Au lendemain de notre train spécial mémorable, il nous faut repartir vers Colorado Springs afin de pouvoir participer à la fameuse "Narrow Gauge Convention".

Mais une partie de l'équipe (disons la plus motivée..) a décidé de s'y rendre à son rythme. En ce petit matin, nous prenons notre petit déjeuné au bar à côté du Motel qui nous héberge. C'est l'ambiance local et même le Shériff est là! Aujourd'hui le temps sera gris. Nous essuyons même une bonne averse en sortant de l'établissement. Après un premier arrêt au magasin ferroviaire de Chama dont nous en ressortons chargés avec quelques petites choses symphatiques dans nos sacs. Il est temps pour nous d'aller voir en gare. Le train touristique est là et les deux machines du jour sont en tête. Finalement, nous ne nous attardons pas et décidons d'aller nous poster en ligne. Tout comme nous, de nombreux amateurs sont là en position tout le long du parcours. Le premier arrêt est effectué à l'évitement de "Lobato".

Numériser 5

Nous retrouvons ici notre train à l'arrêt de "Lobato". Avec le temps humide du jour l'ambiance est plutôt "fumante". Les locomotives se service sont la Mikado K37 n°497 et la Mikado K36 n°489. Le parcours est marqué par ce premier arrêt technique. Le "conductor" (chef de train) se prépare à séparer les deux machines pour le passage du premier "trestle" de la ligne. (Septembre 1998. Cliché A.D.)

Numériser 7

La n°497 est passée de l'autre côté du trestle. Elle va être rejointe par la n°489 avec le train de voyageurs (Septembre 1998. Cliché A.D.)

La montée en voiture  jusqu'à Cumbres est effectuée à la vitesse du train ou presque. Nous n'hésitons pas à nous arrêter dès qu'il y a la possibilté. Et dieu c'est que la ligne est facilement accessible jusqu'à Cumbres! Nous en profitons pleinement!

Numériser 9

L'ascension avec les deux machines en tête est très spectaculaire et les coups d'échappements s'entendent de loin! Ici la double traction n'est pas là  pour le "fun". C'est un vrai besoin technique. (Septembre 1998. Cliché A.D.)

Numériser

Le "gondola" (wagon tombereau) positionné en queue de train a toujours un succès fou. Ce jour, malgré le temps pluvieux, le train est plein. Nous y trouvons de nombreux amateurs qui comme nous se rendrons plus tard à la "Narrow Gauge Convention" de Colorado Springs. ( Septembre 1998. Cliché A.D.)

Numériser 4

La route joue constamment avec la voie ferrée. Ici, au bénéfice d'un surplomb, on retrouve le train dans un enchainement de courbes et contre courbes peu avant d'attaquer les derniers miles jusqu'à Cumbres ( Septembre 1998. Cliché A.D.)

Numériser 6

Le fameux rocher de la "Cumbres Pass". Nous sommes à quelques centaines de mètres de la station. Le plus gros du travail est fait pour les équipes des machines. Le chauffeur va pouvoir souffler un peu! ( Septembre 1998. Cliché A.D.)

Nous effectuons un arrêt prolongé à la station de Cumbres. Nous effectuons une petite marche jusqu'à la première boucle afin de filmer et photographier le train une dernière fois dans son biotop.  Le site est fabuleux et il se prêterait bien à une transposition en modèlisme. Mais il faut quand même avoir de la place!

Numériser 8

Après avoir laissé la n°489 et son train  partir vers Antonito, la K37 n°497 a été retournée sur le triangle. Elle vient d'effectuer une prise d'eau et s'apprête à retourner HLP vers Chama. (Septembre 1998. Cliché B.D.)

Numériser 3

Surpris à la sortie de Cumbres. La n°489 maintenant seule en tête du convoi, s'apprête a effectuer l'une des plus belle partie du parcours de ce chemin de fer à voie de trois peids. Nous sommes à 3000 mètres d'altitude et l'immensité sauvage est là. ( Septembre 1998. Cliché A.D.)

 

Numériser 1

Dernier regard sur le  Cumbres & Toltec. Sans aucun doute l'un des plus beau chemin de fer préservé au monde. ( Septembre 1998. Cliché A.D.)

Il nous faut quand même maintenant continuer notre parcours. Nous reprenons la route en direction d'Antonito où nous arriverons pour le déjeuner. 

Mais c'est une autre histoire....à bientôt!