Dans les travaux pour ma compagnie fictive de préservation : «  Welsh Heritage Railway ». J’ai actuellement en cours de montage un petit wagon tombereau inspiré de ceux qui circulaient sur le chemin de fer de Corris au Pays de Galles. Ceux-ci étaient la propriété des ardoisières d’Aberllefeni. Le matériel réel est à l’écartement de 686mm et mon wagon est juste une représentation adaptée à la voie de 32mm (voie 60/61cm au 1/19ème) La base de celui-ci est un kit issu de la gamme PS Models. J’ai eu connaissance de ces petits kits suite à une discussion sur le groupe Facebook de la 16mm Narrow Gauge Modellers Association. Il s’agit de petits modèles très simples, découpés au laser dans du MDF. Ils peuvent être acquis à un prix très modique comparé à d’autres modèles à des échelles plus petites. Ici, il faut compter environ 13 euros le wagon. Le kit est complet avec les roues et les paliers. 

IMG_4235

Préservé dans « son jus » au petit musée de Corris, un modèle original du «two plank wagon» utilisé par les carrières d’Aberllefeni. Cette photo m'a beaucoup servi pour détaillé le modèle au 1/19ème (Source Wikipedia)

Après avoir sorti ma documentation au sujet de ce matériel et avant d’attaquer le montage, je compare les cotes et les spécificités du wagon réel avec celles du kit. Peu de différences constatées, mais les brancards du châssis sont un peu plus longs sur le vrai. Mais on ne va pas faire la fine bouche, on s’en débrouillera.

notice de montage

La notice de montage, malgré son aspect rudimentaire est très complète. Bon, rien de bien compliqué non plus. Mais comme vous allez le constater je ne l'ai pas vraiment suivi! ( document P.S.Models)

Comme souvent avant, je fais aussi le tri des pièces que j’ai prévu d’utiliser et de celles que je mets de côté car trop grossières à mon goût. En l’occurrence ici, les détails des ferrures.

Photo wagon fini

Le wagon tel que monté avec les pièces du kit. L'allure générale est bonne mais les détails ne me conviennent pas. Je décide de m'y prendre autrement. Le montage sera plus long mais au final le résultat plus proche de la version que je souhaite. ( document P.S.Models)

Mon premier travail va consister à passer du bouche pores acrylique au pinceau sur les différentes pièces de la caisse et du châssis. Deux applications sont nécessaires pour un meilleur rendu, ainsi qu’un ponçage au papier de verre avec un grain très fin. Ensuite pour être sûr que tout va bien, je fais un montage à blanc de l’ensemble. Une fois que je suis satisfait je démonte le tout et c’est le moment de la mise en peinture. 

 

vue de dessous

Mon père en ayant monté lui aussi un. Je profite des photos du sien en cours de montage. Ici, on remarquera l'élaboration simple mais ingénieuse de ce kit. Le wagon est prévu pour être monté soit à l'écartement de 45mm ou 32mm.

 

vue de face

Le même wagon une fois sur ses roues et avec une partie de ferrures d'origines prévues dans le kit.

Pour ce wagon, j’ai décidé d’essayer une bombe de peinture acrylique rouge brique qui s’approche de la livrée d’origine. Je l’ai trouvé dans la gamme Liquitex. Ce produit est bon au niveau du rendu, cependant il faut prendre quelques précautions pour une utilisation modélistique de ce type de bombe. En effet, la pression de pulvérisation de la peinture est un peu faible d’où le risque d’empâter l’objet à peindre, notamment à des échelles inférieures. Il ne faut pas avoir la main trop lourde et éviter les grosses passes. Pour ma part, avant de l’utiliser je secoue le récipient longuement après l’avoir passer sous l’eau très chaude pendant une à deux minutes. Cela évite certaines surprises lors des pulvérisations. Pour ces modèles deux couches ont été nécessaires avec un léger ponçage dans l’intervalle. Le rendu final étant un peu trop mat à mon goût, j’ai lustré cette peinture à l’aide d’une brosse souple. Du coup, la peinture est un peu plus brillante et plus proche de l’allure d’un véhicule de « musée ». 

 

IMG_4714

Le véhicule une fois peint dans sa livrée rouge brique d'origine. J'ai complété en ajoutant des ferrures plus fines avec leurs boulons en m'aidant de photos des wagons réels. 

Les planches du wagon du fond du wagon n’étant pas gravés dans le MDF j’en ai ajouté. Mes lattes de bois vernis son issues d’un vieux store en bois. J’ai juste procédé à la découpe de celles-ci aux dimensions souhaitées avec une scie circulaire d’établi Proxxon. Elles sont ensuite collées au fond du wagon à la Cléocolle.

 

IMG_4715

L'intérieur du wagon a été lui aussi complété en ajoutant des planches ( en bois vernis, version musée oblige!) J'ai aussi gravé les parois intérieures mais cela se voit à peine...

 

Pour les ferrures. N’utilisant pas les détails en bois découpé fournis par PS Models. Je les ai refaites à l’aide de photos, en utilisant des profilés plastique et de la carte plastique fine. Les boulons et rivets sont des Cambrian Models en plastique collés par dessus. Avant de les mettre en place sur le wagon, tous ces éléments sont peints à la bombe Tamiya noir matt. Quelques boulons (toujours des Cambrian Models) ont été ajoutés aux endroits adéquats en m’aidant de photos des véhicules réels. Les bouts des brancards du châssis servent de tamponnement sur ce réseau (comme sur le Talyllyn Railway). Un cerclage du bois est réalisé à cet endroit. Comme il n’est pas représenté sur le modèle réduit et que je me suis aperçu que ses fameux brancards sont un peu courts. J’ai décidé de les évoquer à l’aide de profilés Evergreen que j’ai collé au bout de ceux-ci. Cela me permet de gagner en longueur de châssis et aussi d’évoquer le cerclage. Le tout est peint en noir.

 

IMG_4722

Le wagon est presque terminé. Il ne me reste plus qu'à évoquer les sabots de frein. La commande de freinage provient de ma boite à pièces détachées pour le O. C'est une Parkside Dundas que j'ai recyclé. La chaine provient d'un restant de kit Duncan Models.

La dernière opération non encore réalisée complètement, consiste à évoquer le système de freinage de ce wagon. Celui-ci n’est pas fourni dans le kit donc une nouvelle fois je vais faire appelle à la carte plastique et à la boite à brol. De celle-ci, j’exhume une vieille commande de frein issu d’un kit Parkside Dundas en O. Une fois retravaillé, elle est parfaite pour ce que je veux évoquer. Pour les sabots de frein, je vais les faire en scratch ou utiliser des Cambrian Models que je n'ai pas encore en stock.

 

Numériser

Un modèle de ce wagon a été reconstruit entièrement par l’association de préservation du Corris Railway. Il est vu ici au dépôt de Maespoeth (Mai 2001. Cliché B.D.)

A bientôt!