Voici un chemin de fer touristique qu’il est agréable de visiter sur la route des vacances. Ce n’est peut-être pas le plus connu mais celui-ci vaut vraiment le détour, comme le reste de cette belle région.

L’association du Chemin de Fer Touristique du Haut Quercy a été créée en 1991 et exploite cette section de la ligne de Bordeaux à Aurillac qui fut fermée au début des années 80.

Taillée dans la falaise de Mirandol, surplombant magistralement la Dordogne, la plateforme et la voie sont construites entre 1880 et 1884, pour une mise en service en 1889. Déferrée en 1917 pour les besoins militaires afférents au premier conflit mondial, elle fut reconstruite en 1919 avec du rail américain toujours en place à ce jour de Martel à St-Denis. Durant l’entre deux guerres, le train servait à l’expédition des truffes du marché de Martel, l’un des plus important de France, d’où le nom de «Truffadou ». (Informations tirées du site web du CFTHQ) 

Après un départ matinal à 5h du matin de la région Parisienne, et un petit arrêt restauration. Nous voici sur place vers 10h30. Le premier train de la journée en traction vapeur étant à 11h cela nous donne le temps de prendre les billets et de flâner aux abords de la gare de Martel. Le lieu est parfaitement mis en valeur avec goût. Notamment la salle d’accueil et de restauration. On peut aussi visiter un petit musée d’objets ferroviaires diverses situé à l’étage. Deux machines à vapeur sont exposées côté accès des voyageurs devant le bâtiment. Une plateforme d'accès permet aux petits enfants et grands enfants de visiter la cabine de l’une d’elle.

DSC08324

Le train du jour est à quai. A gauche une 150 Z allemande du dépôt de Berlin datant de 1938. Cette locomotive était conservée dans un tunnel depuis 1994 date de son dernier allumage. Il est prévu une remise en service de cette machine. La restauration sera effectuée par les ateliers de Martel.

IMG_2927

La rame est composée de baladeuses construites par les ateliers du réseau sur des châssis d’anciens wagons de marchandises. Elles ont un accès pour les personnes à mobilité réduite et sont très bien aménagées. La toiture est tellement bien conçue qu’aucunes gouttes ne pénètrent même par temps de pluie comme c’est le cas le jour de notre visite. Comme il n’y a pas d’évitement au terminus pour faire l’impasse de la machine. La baladeuse d’extrémité est munie d’un poste pour le chef de train et le commentateur du parcours et de tout ce qu’il faut au niveau sécurité. Au départ de Martel le train est refoulé sur 6km jusqu’au terminus pour l’aller.

IMG_2922

Aujourd’hui, la machine à vapeur en service est la puissante 040T construite en 1927 par la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques (SACM) à Graffenstaden, et affectée aux Cokeries de la Silardière (Loire). Elle a été achetée par le CFTHQ en 2010 et a repris du service en 2012 après travaux.

IMG_2928

Tout le long du parcours aussi bien à l’aller qu’au retour des arrêts photos sont prévus et permettent d’admirer la sublime vue. La première partie est plutôt champêtre et l’on peut voir au loin la cité médiévale de Martel.

IMG_2951

Le Tunnel de Mirandol. Celui-ci possède une petite tour. Ceci est le signe qu'il n'y a pas eu d'accidents majeur lors de son percement.

IMG_2957

 Le plat de résistance est la vue admirable depuis les falaises (80m de haut quand même !) après avoir traversé le tunnel de Mirandol. Une halte est faite ici.

IMG_2984

Le tunnel des peintures précède le viaduc des Scoutils autre ouvrage impressionnant de 115 mètres de long et 35 mètres de long.

IMG_2968

Le train refoule jusqu’à St Denis Près Martel où un évitement est en cours d’installation pour le futur. Le retour vers Martel se fait machine en avant et il est agréable d’entendre la locomotive donner de la voix. Un nouvel arrêt est organisé au viaduc Scourtils. Et c’est ensuite le retour vers Martel.

DSC08341

Il est midi passé lorsque nous entrons en gare et il est l’heure du pique-nique. Le temps étant devenu agréable nous avons décidé de pique-niquer dans les abords. Il est a noté que pendant l’heure du déjeuner, l’établissement de la gare n’est pas fermé et qu’il est possible d’obtenir de la restauration légère.

Autre petite chose agréable, on peut se balader tranquillement à côté des deux locomotives exposées froide. A savoir :

IMG_2918

La 030T Schneider « La Trambouze ». Il s’agit d’une 030T construire en 1921 d’après des plans de 1891 pour la Société des Chemin de Fer de St Victor-Thizy-Cours. Une autre machine du même type et de même provenance est préservée en état de fonctionnement par le « Train des Mouettes » en Charentes. Elle a été acquise dans les années 60 par un collectionneur qui espérait la remettre en état et la faire rouler sur un chemin de fer ayant pour point de départ la gare d’Espalion. La famille de ce collectionneur l’a confié depuis quelques années au CFTHQ.

IMG_2917

Provenant des Chemins de Fer Yougoslave cette petite sœur de nos 030TU SNCF est aussi en présentation. Cette machine fut utilisée quelques temps sur un chemin de fer touristique du Sud Est de la France (Chemin de Fer Touristique des Alpilles) Elle avait été remise en état en Serbie.

DSC08349

Un oiseau rare. Cette locomotive électrique construite par Vetra était utilisée sur l’embranchement de l’aciérie de Laval de Cère.

A bientôt!