Il est temps de reprendre la route pour notre destination finale. Mais nous avons décidé de faire un peu de tourisme ferroviaire et d’archéologie. Notre chemin ne sera donc pas direct.

Au départ d’Ambert, nous nous dirigeons vers Craponne sur Arzon et effectuons un petit arrêt dans la gare désaffectée de ce bourg pour photographier une jolie grue de quai. Cette gare est maintenant utilisée par l’autre exploitation ferroviaire touristique de la région : le Chemin de Fer du Haut Forez.

Nous prenons ensuite la direction d’Yssingeaux où les « choses sérieuses » commencent. Le but est de suivre la plateforme encore existante des Chemins de Fer Départementaux du Vivarais. Nous nous rendons vite compte que la section Yssingeaux-Raucoules Brossettes aurait fait un très beau chemin de fer touristique. Nous découvrons d’abord non loin de la commune de Grazac au lieu dit « le pont de l’enceinte » un superbe ouvrage métallique niché dans la verdure. Le site est superbe et mériterait d’être reproduit en modélisme.

Numériser

(Juillet 1997.Cliché B.D.)

Plus loin c’est un petit abri bétonné typique des CFD que nous avons l’occasion de découvrir. Et ensuite, l’imposant « Viaduc de la Chapelette » qui s’offre à nos regards. Nous profitons du magnifique panorama avant de poursuivre notre chemin. L’ancien tracé de la ligne est facilement visible depuis la route ainsi que les gares qui le jalonnent.

Numériser 1

(Juillet 1997.Cliché B.D.)

Nous arrivons en fin de matinée à « Raucoules Brossettes » mais choisissons de pousser dans un premier temps directement jusqu’à Dunières. Nous nous attarderons à Raucoules plus tard. En gare de « Dunières PLM », nous en profitons pour faire quelques clichés du matériel garé sur place, ainsi que des installations. Nous allons ensuite en gare de « Dunières ville » et nous nous installons pour un pique nique improvisé sur le quai de cette gare.

Numériser 2

Les installations du dépôt CFD du terminus de Dunières PLM. Je suis loin de me douter que 20 ans après il n'y aurait plus rien....( Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 4

Il reste encore une peu de matériel marchandise stocké sur les voies de garage.... ( Juillet 1997.Cliché B.D.)

Numériser 3

dont la superbe grue n°11 De Dietrich de 1889 construite pour le réseau. (Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 5

L'ambiance typique de la petite gare de Raucoules Brossettes. ( Juillet 1997.Cliché B.D.)

Numériser 6

Le locotracteur LT2 des CFDT puis N°52 au CP en attente de restauration. Il a depuis été acquis par l'association SGVA qui oeuvre sur le chemin de fer du Vivarais. (Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 7

Autre pièce intéressante à Raucoules. Cette remorque Billard R5 qui est à l'origine un autorail A150D1 des TIV. Ce matériel est maintenant préservé par le MTVS à Butry sur Oise (Juillet 1997. Cliché B.D.)

Nous passons une partie de l’après midi à suivre la ligne, tout en nous arrêtant dans les gares ou les haltes les plus emblématiques. Pas de train en circulation ce jour, mais cela ne nous empêche pas d’admirer le Billard articulé A150D2 ainsi que les locotracteurs n°70 et 62 ex Lozère en gare de Tence. A cette époque l’exploitation n’a pas repris au-delà de cette gare. Et c’est un spectacle de désolation au terminus de St Agrève où les voies sont sous les hautes herbes et même déposées en partie devant le BV. A ce moment, je me demande même si les trains reviendront jusqu’ici un jour!

Numériser 8

Tence. L'autorail articulé A150D2 articulé n°222 se fait doré au soleil. (Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 9

Plus loin c'est le locotracteur n°70 de 1948, ex-CFD Charentes puis CFD Lozère. Celui-ci est issu de la transformation d'une locomotive à vapeur 130T Cail no 70 de 1891.(Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 11

Une vue côté dépô de la gare de St Agrève qui permet de se rendre compte du travail fourni depuis par les VFV. A l'instant où je prends ces clichés, je me demande si on reverra un train un jour ici...(Juillet 1997. Cliché B.D.)

Au lieu de poursuivre vers Lamastre par le chemin le plus court nous empruntons la route du CFD en passant par Intres, St Martin de Valamas et avec un arrêt au Cheylard. Puis nous arrivons en début de soirée aux environs de Lamastre et Boucieu le Roy lieu de notre hébergement.

Numériser 13

Vue depuis la route le fameux pont métallique de St Martin de Valamas..(Juillet 1997. Cliché B.D.)

Numériser 12

Petite pose dans ce qu'il reste de la gare du Cheylard..(Juillet 1997. Cliché B.D.)

La suite de la semaine s’annonce bien !