En ce mois de Juillet 1997, mon ami Philippe F. membre du club Train Essonne Nord de Massy, et moi-même, décidons d’aller passer quelques jours de congés du côté du Massif Central. Philippe grand amateur de photos ferroviaires ne connaît les chemins de fer touristiques qui s’y trouvent que par les films où les revues. Quant à moi cela fait un moment ue je n’ai pas été faire un petit tour dans le coin.

Je vous propose donc un petit périple qui nous mènera entre le Haut-Forez, le Velay et le Vivarais. Un grand bol d’air garanti!

Nous partons donc de la région parisienne en voiture aux aurores en direction de Clermont Ferrand puis nous bifurquons en direction d’Ambert. Notre but est d’arrivé assez tôt afin de « spotter » le train à vapeur de l’après midi sur le Chemin de Fer du Haut Forez. Nous arrivons en milieu de matinée vers Courpière et nous en profitons pour effectuer un premier break en gare, histoire de se mettre dans l’ambiance.

Nous continuons et nous arrêtons au site des papeterie Giroux d’Olliergues qui est le terminus de la circulation du train à vapeur de l’après midi. Ici l’ambiance est plutôt industrielle avec de nombreux wagons destinés à la papeterie implantée ici.

Après s’être restauré, nous nous retrouvons en début d’après midi dans la très jolie gare d’Ambert.

Pour cette première journée nous décidons de suivre le petit convoi sur la section Ambert à Courpière par la route afin de photographier et filmé. Le trajet n’est pas très accidenté mais assez joli. Le convoi est constitué de la 030T Corpet & Louvet (n°1933) « Léonie » construite en 1948 mais d’après des plans de 1875 et d’une remorque type XRABD pour autorail. Elle est peinte en vert sombre.

Nous passons notre après-midi à suivre,filmer et photographier le train. Du départ en gare d'Ambert jusqu'au remisage de la locomotive le soir. Le temps est plutôt gris mais nous espérons que celui-ci se lèvera le lendemain pour la partie la plus spectaculaire de la ligne que nous devons effectuer en autorail Panoramique!

Numériser 1

Arrêt technique pour la prise d’eau en gare d’Olliergues. (Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser 2

Le bâtiment de la gare de Courpière dans le plus pur style PLM. Ce lieu est le terminus des circulations de l’Agrivap. (Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser 3

La halle marchandise située face à la papeterie Giroux d’ « Olliergues » sert de remise pour la CC 65005  « Sous Marin » utilisée pour la traction des trains de bobines de papier entre les usines Celta et Giroux.Les voies sont encombrées de wagons. L’évitement sert à la remise en tête du train à vapeur qui ne circule pas au-delà.(Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser 2

Remise en service en 1994, la locomotive Corpet & Louvet (n°1933) de 1948 « Léonie » assure la traction des trains à vapeur de l’association jusqu’en 2014. (Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser 1

L'unique véhicule pour les voyageurs tracté par la locomotive à vapeur est une ancienne remorque d'autorail type XRABD. ( Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser

Point de départ des différents trains réguliers de l’AGRIVAP en saison, la gare d’Ambert. (Cliché B.D. Juillet 1997)

Numériser 3

Le terminus du voyage en train à vapeur est situé dans les emprises des voies de garage des Papeteries GIROUX à Olliergues. Après remise en tête de la locomotive le convois s'apprete à repartir vers Ambert.(Cliché B.D.Juillet 1997)

A bientôt pour la deuxième journée sur ce réseau!