La période estivale est souvent idéale pour les travaux de peinture en modélisme. J'ai profité du bel été pour finaliser quelques projets en cours et notamment la partie décoration de mon fourgon Corris Railway. Après un bon dégraissage au bac à ultras sons de l'ensemble j'ai appliqué un apprêt en bombe Tamiya. Celui-ci m'a permis de constater qu'il n'y avait aucun travail de rebouchage à prévoir. Une bonne surprise! Pour me faciliter la tâche j'ai commencé par peindre la toiture en blanc comme sur le modèle original. Après avoir appliqué deux couches et laissé sècher un bon moment. J'ai profité de ce temps de répis pour m'occuper du châssis. Celui-ci a reçu deux couches de noir satiné de marque "Interfer" à l'eau. Un régal a appliquer à l'aérographe mais il ne faut pas hésité à diluer et à mettre une pointe de Flow Aid Liquitex dans le mélange. J'ai mis ensuite en place un scotch de masquage sur toute la surface de la toiture sans oublié les replis avant la mise en couleur de la caisse. Pour celle-ci, j'ai opté pour du marron Tamiya. J'aime bien sa texture mate et lorsque l'on prévoit un patine aux terres à décor on est sûr que cela va accrocher.Trois passes ont été nécessaires pour obtenir le résultat voulu. Avant le remontage de la caisse sur le châssis, j'ai mis en place les vitres sur les fenêtres d'extrémités ( du Cristal card Evergreen) et ensuite place aux finitions. Les ferrures ont été reprises au pinceau fin avec du noir. Pour les mains montoires même chose mais j'ai ensuite passé un petit coup de "metal gun" Humbrol et pareil sur les différents rivets, histoire de leur donner du relief. Les boites d'essieux ont elles aussi reçus ce traitement, puis un coup d'imitation graisse "Vallejo". Même chose pour les tampons. Pour la patine de la caisse, j'ai effectué un léger "Dry brush" très clair sur les montants et les traverses toujours dans l'optique de donner du relief à la surface. Avant de terminer cette patine, les marquages ont été mis en place. Le "Guard" provient de chez "Blackham transferts". C'est un transfert à sec, super à poser. L'autre transfert est en fait une plaque que l'on trouve sur le châssis du fourgon. Comme elle est très petite et que je n'allais pas faire une gravure pour ça, j'ai utilisé une récupération dans ma boite à rebus. Il s'agit d'un vieux décalco Slaters. On y voit rien et c'est parfait! Pour terminer avec la patine, ceux sont des terres à décor qui m'ont servis. Du gris ardoise pour vieillir la caisse et un mix de diverses teintes ( rouille, terre de brulée, noir...) pour le châssis, la toiture, et la traverse de tamponnement. Pour que ce brake van soit vraiment terminer, il fallait aussi que je lui mette sa lanterne de fin de convoi. Encore une récup d'un kit Slaters en O. Celle-ci est en plastique et a été peinte en rouge acrylique au pinceau. Comme le verre de ce type de lanterne est lui aussi rouge, j'ai d'abord fait un fond blanc au niveau de ce qui représente le verre et ensuite une fois sec un coup de feutre indélébile rouge fait parfaitement l'affaire pour faire un verre teinté. Le corps de cette lanterne a ensuite été brossé avec de la poudre de graphite d'un crayon HB pour lui donner un aspect un peu métallique et moins uniforme et un léger passage de terre à décor noir sur la cheminée pour finir.Voilà, cette construction est terminé et peut enfin prendre place sur mon réseau. J'ai pris beaucoup de plaisir à faire celle-ci et à vous la présenter. J'ai déjà qulelques idées pour la suivante!

Copie de DSC03465

Copie de DSC03466

Voici le brake van une fois terniné. On le voit ici côté porte.Remarquez la lanterne typique des CF britanniques. La plaque de ch^ssis est un vieux décalcomanie Slater's.

Copie de DSC03467

Et maintenant du côté sans la porte d'accès.

A bientôt pour une autre construction !