Il y avait un certain temps que j’avais envie de reprendre les constructions en carte plastique entièrement faites main. Je sais que certains diront, oui mais maintenant il y a la 3D, Shapeways, Crafty et autres….mais j’avoue avoir une certaine nostalgie des modèles construits de toutes pièces ou presque et sans artifices informatiques. Des modèles comme on en voyaient dans les années 80/90 dans Loco-Revue avec comme auteur de ces merveilles un certain Jean-Paul Quatresous. Quelque chose fait de ses mains et non pas avec des clics de souris. Un modèle, qui même si il n’est pas parfait, ait une âme et que l’on soit fier de dire « c’est moi qu’il l’ait fait»

Le petit brake van du Corris Railway est un modèle parfait pour se remettre en route. De plus j’ai la chance d’avoir acquis un plan au 1/43,5 de celui-ci à la boutique du Talyllyn Railway lors d’un voyage au Pays de Galles. Après avoir rassemblé les fournitures nécessaires (essieux, boites d’essieux, sabots de freins et tampons Wrightlines, rivets Grandt Line, carte plastique et divers profilés Evergreen …….) et étudié les différentes cotes des pièces que je dois faire, j’ai entamé la construction de celui-ci. Le châssis est un assemblage de profilés Evergreen coupés à la bonne taille au Shopper sur lesquels j’ai collé avec précision les boites d’essieux. Comme mes essieux, desWrightlines de 10,5mm de diamètre, avaient des axes un peu longs, j’ai fait appel à mon sous-traitant familial préféré (merci à toi papa) pour un petit passage au tour de ceux-ci. Après étude de diverses photos, je me suis aperçu qu’il fallait ajouté quelques fixations factices (rivets Grandt Line) pour les boites d’essieux. Cela fait, il me restait à attendre le retour de mes essieux, et en attendant j’ai entamé une autre construction toujours en carte plastique mais dans un tout autre genre. On y reviendra !
Une fois les pièces de retour, j’ai pu assembler le châssis dans son ensemble. Il ne me reste plus qu’à le détailler avant d’entamer la construction de la caisse. Evidemment tout ça prend un peu de temps, mais c’est du modélisme comme j’aime. Qui peut se faire sur un coin de table avec quelques outils de base du modéliste (une boite de cutter, des petits forêts, une bonne équerre…..) et qui vous évade l’esprit. Le principal n’est-il pas là, se faire plaisir tout en faisant travailler son esprit et ses mains ?

DSC01802

Voici les pièces du châssis après collage des éléments en métal blanc issus de la gamme de pièces détachées Wrightlines. Ce fourgon sera équipé du double tamponnement ce qui est assez rare pour de la voie étroite, mais typique des lignes du Corris Railway et du Talyllyn Railway. Les boites d'essieux sont assez approchantes de celles du wagon d'origine. Une chance même si une fois sur les roues et peint on y verra sans pas grand chose....

 

DSC01899

Et voilà le châssis sur ses roues! On aperçoit le plan qui me sert pour la réalisation de ce wagon.

 

A bientôt pour la suite de cette construction!